Lidia - professeur de bachata et salsa à Bruxelles

Lidia

Bachata, Salsa LA, Lady Styling

Son parcours

Passionnée de danse depuis son enfance, Lidia commence sa formation à l’âge de 14 ans : Hip-hop, Jazz, Funck, Latino. Adolescente, elle participe à de nombreux spectacles et compétitions nationales et internationales. Son diplôme en psychologie clinique et son travail d’assistante à l’université de Liège lui offrent une sensibilité relationnelle et des compétences pédagogiques qu’elle met à profit lors des cours de danse. Lidia se spécialise alors dans les danses afro-caribéennes et se dédie à temps complet à cet art qui devient son métier.
C’est au sein de l’école Le ptitgeste à Liège, avec les professeurs Caro et Ekue, que Diego et Lidia se rencontrent et forment le couple de professeurs assistants, puis professeurs de bachata au sein de l’école.
Ils auront ensuite l’occasion de travailler au sein de l’école O’Dance où ils renforceront le pôle “Bachata”.
Lidia et Diego présentent de nombreux shows de salsa et bachata en Belgique, mais aussi à l’étranger. Ils sont professeurs certifiés par l’Adeps et participent à de nombreuses compétitions.
En 2018, ils sont certifiés juges WDSF.
2019 Premier en chorégraphie à UBOF France, 2e UBOF France.
En 2019, 2e Bachata Open France. En 2020, ils sont champions Benelux.
En 2021, 2e Bachata Lyon Festival.
Soucieux de proposer des cours de haute qualité et des continus innovants, Lidia et Diego veillent en permanence à leur formation continue.
En juillet 2019, ils créent et façonnent “The Embassy Room Brussels” pour en faire un lieu artistique et événementiel incontournable dans la capitale.

Lidia

Pour moi, la danse c’est une clé pour le bonheur et la santé. J’ai une amie qui ne danse pas et qui a visité la République Dominicaine. Elle m’a dit “ J’ai pensé à toi ! En fait, toi, t’es un peu en vacances tous les jours”.
Oui, inclure de la musique pleine de soleil et d’exotisme, ça participe à une humeur positive et joviale ! Se laisser aller à danser sur ces rythmes chaleureux, c’est bouger, sans le côté contraignant du sport en salle. Danser, c’est aussi un exutoire, c’est une rencontre avec soi et avec l’autre.
La danse de couple a cette magie de nous lier les uns aux autres, de tisser les liens d’une communauté qui nous écarte du sentiment d’isolement.
Ce sentiment d’isolement qui est à l’origine de tant de mal-être psychique et sociétal ! Pour toutes ces raisons, la danse est devenue ma façon à moi, comme beaucoup d’autres personnes, d’entretenir une bonne santé telle que définie par l’OMS. “La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social”.

Call us !